Serveur physique ou machine virtuelle : quel est le mieux pour votre entreprise ?

{authorName}

Tech Insights for ProfessionalsLes derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du IT

mardi 18 mai 2021

Les serveurs virtuels et physiques ont leurs point forts et leurs inconvénients et offrent une gamme d'avantages aux entreprises. Mais comment savoir ce qui s'adapte le mieux à vos besoins ?

Article 7 Minutes
Serveur physique ou machine virtuelle : quel est le mieux pour votre entreprise ?
  • Accueil
  • IT
  • Data Center
  • Serveur physique ou machine virtuelle : quel est le mieux pour votre entreprise

Chaque entreprise a besoin d'un serveur sécurisé et fiable qui permet de répondre aux besoins et aux exigences des activités quotidiennes. Le fait de pouvoir accéder à un stockage adéquat et de traiter des données et des applications à des vitesses élevées garantit un travail fluide et un accès à tout au moment où vous en avez besoin.

De plus, un serveur doit être rentable et offrir une solution abordable sans pour autant compromettre la sécurité et la fonction. Dans de nombreux cas, un serveur doit également se conformer à des réglementations spécifiques, qui doivent être prises en compte lors du choix de la meilleure option possible.

Auparavant les serveurs physiques étaient largement considérés comme les plus sûrs, mais les progrès du cloud computing ont amené les entreprises à rechercher des solutions alternatives. Cela signifie que les entreprises doivent déterminer quelle option leur convient le mieux, en évaluant les avantages et les inconvénients du physique et du virtuel. Voici quelques-uns des avantages et des inconvénients des deux options.

Avantages et inconvénients des serveurs physiques

L'un des principaux avantages des serveurs physiques - ou des serveurs dédiés - est qu'ils fournissent un accès complet aux ressources du serveur dédié, ce qui signifie que vous ne subirez pas de ralentissement de traitement aux heures de pointe. Comme le souligne Tech Wire News c'est idéal pour les entreprises qui gèrent un trafic important, car l'hébergement dédié est totalement fiable et efficace.

Il n'y a pas non plus d'interruptions extérieures, car le serveur appartient à l'entreprise. Cela vous permet d'affecter des ressources à des tâches spécifiques afin de répondre à la demande, et de garantir que tout se déroule beaucoup plus facilement. C'est non seulement l'idéal pour maintenir la rapidité des sites Web et leur mise à jour, et même les communications internes peuvent être plus rapides.

Cependant, les serveurs physiques peuvent prendre beaucoup de place, surtout si vous avez besoin d'une machine puissante. Ils doivent être hébergés soit sur place, ce qui peut occuper des espaces précieux, soit dans un centre de données. Cela signifie non seulement que vous devez entretenir la zone dans laquelle ils sont hébergés, mais il est également de la responsabilité de l'entreprise d'effectuer toute réparation ou entretien, ce qui peut s'avérer difficile en cas de problème.

Lorsque vous prenez en compte les coûts d'administration, de gestion, de processus et du serveur lui-même, les serveurs physiques ont un prix très élevé. L'exécution et la maintenance de serveurs physiques augmentent les dépenses mensuelles de l'entreprise, en particulier si davantage de serveurs sont nécessaires au fil du temps.

Avantages et inconvénients des serveurs virtuels

Un serveur virtuel a un avantage par rapport aux serveurs dédiés ; plusieurs serveurs peuvent être ajoutés à un périphérique. Cela veut dire que vous n'avez pas besoin d'équipement physique sur place, car votre serveur virtuel peut être situé dans un centre de données ; cela vous permet d'y accéder via cloud computing.

Enfin, comme l'explique TechGenix, plusieurs systèmes d'exploitation (OS) peuvent être exécutés en même temps, ce qui permet une utilisation efficace de l'équipement physique et sans avoir besoin de plusieurs exécutions pour chaque système d'exploitation. L'un des plus grands avantages est économique, car le fonctionnement des serveurs virtuels est beaucoup moins cher, ce qui est idéal pour les PME et les grandes entreprises.

Cependant, le coût initial peut être beaucoup plus élevé si vous achetez des serveurs qui permettent la virtualisation plutôt que d'utiliser un centre de données. Cela peut vous prendre plus pour récupérer les coûts d'investissement. Si vous prenez également en compte le coût de la formation du service informatique relatif à la configuration et à l'exécution d'un serveur virtuel, cela peut sembler un investissement coûteux au début.

Un aspect des serveurs virtuels extrêmement utile pour les entreprises est le fait que de nombreuses opérations peuvent être automatisées. Cela permet à votre service informatique d’utiliser l’automatisation disponible pour créer des actions plus réglementées, et de faire gagner du temps aux travailleurs. Cela peut également faciliter les éventuelles réparations, car toute interruption des actions automatisées due à un défaut sera signalée.

Le plus grand avantage des serveurs virtuels est peut-être le fait que la sauvegarde et la restauration sont beaucoup plus simples qu'avec des serveurs physiques. Si un serveur tombe en panne, il peut passer à une autre machine. De plus, le logiciel de virtualisation offre plus de probabilités que la récupération soit rapide et facile, en particulier par rapport aux serveurs physiques. Cela garantit que les données précieuses sont mieux protégées et que l'entreprise est en mesure de se remettre en ligne beaucoup plus rapidement.

Le processus de passage d'un serveur physique dédié à un serveur virtuel peut prendre du temps, en raison de la formation de services informatiques aux meilleures façons d'utiliser le nouvel environnement. Cependant, une fois entièrement configuré, cette solution offre de nombreux avantages.

Physique ou virtuel : quel est la meilleure solution pour vous ?

Le choix entre un serveur physique ou virtuel représente une décision importante, mais il n'y a pas qu'une bonne réponse. Pour décider de ce qui vous convient le mieux vous devrez prendre en compte de nombreux facteurs, et ce qui fonctionne pour une entreprise n'est peut-être pas la solution appropriée pour une autre.

La question principale sera de savoir comment vous comptez utiliser la plateforme. Par exemple, si vos besoins seront plutôt consistants, avec une charge de ressources prévisible, les serveurs physiques sont probablement la meilleure option. Cela permet aux responsables informatiques de planifier clairement et exactement ce dont ils ont besoin et de fournir la bonne quantité de ressources sans se soucier de problèmes tels que l'évolutivité.

D'autre part, les serveurs virtuels sont susceptibles d'offrir de plus grands avantages aux entreprises où la flexibilité est une priorité plus élevée, ainsi qu'à celles qui s'attendent à gérer un grand nombre d'utilisateurs ou de services et où de nombreux changements fréquents seront nécessaires. Par exemple, les serveurs Web sont souvent mieux adaptés à la virtualisation.

Les entreprises devraient également tenir compte des coûts potentiels de chaque service. Par exemple, les serveurs physiques sont moins rentables si les entreprises s'attendent à ne pas être en mesure d'utiliser 100% des ressources du matériel physique, alors que des dépenses de gestion permanentes doivent également être prises en compte. Les serveurs virtuels, quant à eux, peuvent être moins chers à long terme, mais leur mise en place peut être coûteuse et longue.

Une troisième option : les conteneurs

Cependant, pour de nombreuses entreprises, la décision n'est pas aussi simple que de choisir entre un environnement de serveur physique ou virtuel, car d'autres options sont disponibles. La solution la plus pertinente est peut-être les conteneurs, qui offrent de nombreux avantages pour certains scénarios.

Ceci est parfois considéré comme un sous-ensemble d'environnements virtualisés, mais il existe plusieurs différences importantes. Alors qu'une machine virtuelle (VM) consiste en un système informatique complet hébergé à distance, plusieurs conteneurs sont virtualisés au niveau du système d'exploitation (OS).

Cela signifie que plusieurs conteneurs peuvent être gérés à l'aide d'un seul système d'exploitation, par opposition aux machines virtuelles, qui ont chacune besoin du leur. En conséquence, les conteneurs sont beaucoup plus légers - parce qu'ils partagent le noyau du système d'exploitation, ils peuvent démarrer beaucoup plus rapidement, tout en n'utilisant qu'une fraction des ressources de mémoire nécessaires pour une machine virtuelle.

Un autre avantage d'utiliser des conteneurs que cela coûte moins cher, en partie en raison de cette consommation de ressources plus faible. De plus cette solution offre une plus grande flexibilité et la capacité de créer des environnements complètement isolés au sein d'un système.

Les conteneurs sont donc particulièrement bien adaptés aux applications où les entreprises ont besoin d'environnement sandbox ou de mettre en place une application rapidement. Bien que les machines virtuelles soient encore mieux équipées pour les déploiements à grande échelle, les conteneurs sont une alternative flexible et évolutive pour les plateformes de microservices qui exigent une grande agilité.

Accédez aux dernières connaissances commerciales en informatique

Avoir accès

Tech Insights for Professionals

Les derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du IT

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés.

Commentaires

Rejoindre la conversation…