x

Veuillez vous connecter pour accéder à ce rapport

Pour accéder à d'autres rapports sur la plateforme, connectez-vous avec votre nom d'utilisateur et votre mot de passe, ou créez-vous un compte gratuit pour obtenir un accès illimité et des informations personnalisées à votre intention.

Rapport Malwarebytes État des malwares 2019

État des malwares 2019

Alors que le « cryptominage » diminuait progressivement au second trimestre 2017, une nouvelle gamme de cybermenaces attendait avec impatience de prendre sa place...

Des anciens chevaux de Troie du secteur bancaire – en particulier Emotet et TrickBot – ont évolué pour devenir des « droppers », sorte de transmetteurs malveillants dotés de multiples modules de production de courriers indésirables, de propagation latérale à travers les réseaux, de fraudes à carte bancaire et même de voleurs de cryptomonnaie. Ces variantes de logiciels malveillants ont concentré leurs efforts pour piéger les entreprises, amassant le plus de profit possible à partir des données ultrasensibles qui pouvaient être revendues au marché noir pour être réinvesties dans de futures opérations. Ce rapport examine les cybermenaces provenant des formes de malwares les plus prolifiques, par région du monde – Amérique du Nord, Asie, Amérique Latine, et Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) – ainsi que pour les plus grands secteurs d’activité.

Lire le rapport

Aperçu du Rapport

"2018 a encore été une année exceptionnelle pour les malwares. Entre les attaques par minage de cryptomonnaies frénétiques qui semblaient sévir au quotidien et les campagnes de ransomwares froidement pensées en amont,les cartes ont été rebattues plusieurs fois pour suivre les tendances du marché, s'adapter aux répercussions des nouveaux règlements, et garder en éveil les entreprises, les consommateurs, et oui, nous, les chercheurs en sécurité. Si l'on jette un œil à ce que nous réserve 2019, on peut d'ores et déjà se dire que le jeu du chat et de la souris continuera..."