Comment interrompre un collègue occupé

Insights for Professionals

Insights for ProfessionalsLes derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du Management

jeudi 16 août 2018

Interrompre un collègue peut sembler impoli, mais parfois nous n’avons pas le choix. Alors, comment s’y prendre ?

Article

Nous l’avons tous vécu : l’un de vos collègues est très occupé, mais vous avez un problème urgent qui ne peut tout simplement pas attendre. Qu’il s’agisse d'un impératif ou d’un problème que vous risquez d'oublier, vous n’avez pas le choix, vous devez le déranger.

Pourtant, nous savons à quel point il peut être frustrant d’être dérangé au beau milieu d'un projet important, car cela risque d’affecter notre productivité.

Alors, comment interrompre sans se sentir comme le pire collègue au monde ?

Y a-t-il d'autres moyens ?

Avez-vous vraiment besoin d’aller voir la personne et de lui parler ? Pouvez-vous lui envoyer un email ? Ils existent de nombreux outils de communication que les entreprises ont adoptés pour aider dans des situations pareilles. Qu’il s’agisse de Slack, Trello, Basecamp ou bien d'autres, ces outils vous permettent d’envoyer le message que vous avez en tête sans déranger la personne. Cela signifie que la personne recevra une alerte de votre correspondance, et pourra y répondre à un moment qui lui convient.

Demander d’abord

Cela peut sembler anodin, mais demander à une personne si l’on peut la déranger peut parfois faire toute la différence. Au lieu de simplement commencer votre discours, vérifiez si la personne a suffisamment de temps pour discuter de quelque chose. Cela montre que vous respectez son temps et comprenez qu'elle est très occupée, et l’avertissez également que vous avez besoin de sa contribution. Il suffit de dire « avez-vous une minute ? » ou, « puis-je juste vous demander quelque chose ? ». Vous n'avez pas besoin de trop y réfléchir, faites juste comprendre que vous respectez son temps.

Soyez concis

Si l'affaire est vraiment urgente, alors assurez-vous de savoir ce que vous voulez dire avant de l’interrompre. Établissez la façon la plus directe et la plus concise de dire ce que vous devez faire passer. Assurez-vous également que vous terminerez par une question claire telle que « qu'en pensez-vous » ou « comment devrions-nous procéder ? » Cela aidera à donner une orientation précise à votre conversation et permettra à votre collègue de comprendre exactement ce dont vous avez besoin. 

Planifier une réunion

Certaines conversations ne peuvent tout simplement pas être concises. Si c'est le cas, planifiez une réunion avec votre collègue. Les calendriers en ligne permettent de voir facilement les créneaux libres de vos collègues, créez donc un événement et écrivez une phrase ou deux pour expliquer de quoi il s'agit. Grâce à cet outil, vous n'avez plus besoin de le déranger du tout et vous pouvez lui envoyer un message simple pour l’informer du contenu de la réunion.

N'oubliez pas de le remercier

Lorsqu’on est concentré sur un problème ou une requête, on a vite fait de s’en aller brutalement lorsqu’on a obtenu ce qu’on voulait. Cependant, cela peut être très impoli et cela n’aide pas à savoir si la conversation est terminée ou non. Assurez-vous de dire merci quand la personne vous aura donné une réponse, son opinion à votre égard n’en sera que meilleure.

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés. Pour consulter plus de contenu Management, cliquer ici.

Commentaires

Rejoindre la conversation…

Retour haut de page