Agile, Scrum, Kanban : Quelle méthode utiliser et quand ?

{authorName}

Tech Insights for ProfessionalsLes derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du IT

mardi 1 juin 2021

Quelle est la différence entre Scrum et Kanban ? Pourquoi les termes agile et Scrum ne sont-ils pas interchangeables ? Ce guide devrait vous aider à décider quel environnement utiliser pour quels projets.

Article 9 Minutes
Agile vs Scrum vs Kanban: Which Should You Use and When?

Le développement agile est devenu l'une des plus grandes tendances des équipes informatiques ces dernières années. Bien que les techniques utilisées dans ce cadre puissent être appliquées à une grande variété de projets pour toute entreprise, elle s'est avérée particulièrement utile pour les services informatiques, et notamment pour les projets de développement de logiciels.

Mais le terme "agile '' a souvent une définition vague et celui-ci correspond à une . gamme d'environnements et de méthodologies pouvant être appliqués, chacun ayant ses avantages et ses points faibles. Donc, même une fois que vous avez choisi d'adopter une méthode de travail agile, il vous reste encore à prendre des décisions sur la façon de la mettre en œuvre.

Les deux frameworks agiles les plus populaires pour le développement de logiciels sont Scrum et Kanban. Ils ont cependant des approches du concept très différentes et peuvent ne pas être adaptés de la même manière à chaque projet.

Que faut-il donc savoir sur les avantages de chacun de ces environnements et quels sont les projets auxquels les appliquer ?

Agile

Qu'est-ce que c'est ?

Agile est un terme générique désignant une variété de méthodes qui diffèrent des processus de développement en cascade traditionnels ; Scrum et Kanban en sont des frameworks spécifiques. Mais ce que ces méthodes ont en commun, est qu'elles soutiennent des stratégies de développement itératives qui décomposent les projets en une série de plus petites activités. Cela permet d'effectuer le travail de manière plus flexible et aux équipes de répondre rapidement à toute évolution des besoins.

Quels sont les avantages ?

Adopter une stratégie agile offre de nombreux avantages aux entreprises. Par exemple, le 13e rapport annuel State of Agile report de Collabnet VersionOne a révélé que la principale raison de s'engager dans cette voie était d'accélérer la livraison de logiciels, citée par près des trois quarts des répondants (74%).

Les autres raisons étant :

  • Une meilleure capacité à gérer les changements de priorités (62%)
  • Une augmentation de la productivité (52%)
  • Une amélioration de l'alignement entre les unités commerciales et les services informatiques (51%)

Cependant, le potentiel de réduction des coûts est également un facteur de plus en plus important. Le nombre d'entreprises citant cela comme un facteur a augmenté de 71% par rapport à l'année précédente, tandis que le potentiel que l'agile a d'améliorer le moral des équipes de développement a été un autre facteur qui a suscité une augmentation significative de l'intérêt.

Quand l'utiliser ?

Les méthodes en cascade sont structurées sur de longs cycles de développement et des phases de développement distinctes. Si vous créez une nouvelle application à partir de zéro et que vous disposez d'un délai suffisamment long, cela peut fonctionner correctement. Cette méthode offre de la clarté et une structure et elle permet aux équipes de définir des exigences spécifiques et de travailler pour les satisfaire.

Mais dans le monde réel, c'est désormais rarement le cas. La méthode agile doit être utilisée à chaque fois que le service informatique doit équilibrer les demandes concurrentes des unités commerciales pour fournir des résultats rapidement et à moindre coût sans compromettre la qualité. Étant donné que la plupart des services informatiques sont presque toujours sous pression pour travailler de manière plus légère et plus intelligente, rares sont les projets informatiques qui ne bénéficieront pas d'une approche agile.

Tout projet logiciel qui n'a pas d'objectif clair et tangible dès le départ, ou qui risque d'être emporté par les caprices changeants des unités commerciales, est un bon candidat pour une approche agile.

Scrum

Qu'est-ce que c'est ?

On confond souvent la méthode Scrum avec la méthode agile, mais c'en est un sous-ensemble spécifique avec ses propres méthodes et bizarreries. Les facteurs clés qui séparent Scrum des processus agiles généraux incluent le format «sprint» ; un cycle de travail comprimé, chaque cycle produisant au final un logiciel de travail. La méthode Scrum exige un retour d'information constant de la part des clients ou utilisateurs finaux, et se fait sous la supervision d'un Scrum Master.

Quels sont les avantages ?

Scrum est la forme de développement agile la plus populaire, et le Collabnet VersionOne's report indique que plus de la moitié des projets (54%) utilisent cette méthodologie. Les cycles de développement rapides (un sprint typique ne dure généralement pas plus de deux semaines) associés à des réunions quotidiennes pour examiner les progrès, permettent de mettre en œuvre et de tester rapidement les idées.

Cette méthode maximise également le temps consacré au travail de développement plutôt qu'à la planification. Si une entreprise a une nouvelle idée pour une fonctionnalité ou souhaite modifier le fonctionnement d'une application, elle peut rapidement implémenter et tester les nouveaux ajouts, découvrir ce qui fonctionne et annuler les modifications qui ne fonctionnent pas.

La méthode Scrum se concentre sur une communication constante, personne n'a donc l'excuse de ne pas connaître l'état du projet en cours ou quelles sont les dernières mises à jour. Cela devrait s'étendre non seulement à l'équipe de développement, mais à toutes les parties prenantes, des unités commerciales aux clients, le Scrum Master agissant en tant que facilitateur par lequel toutes les instructions et discussions sont transmises.

Avoir des chefs de produit et des chefs de projet profondément impliqués dans le processus signifie que tout le monde doit être clair sur les objectifs, et tous les membres de l'équipe Scrum auront des rôles clairement définis qui garantissent que chacun tire parti de ses points forts et favorise une plus grande collaboration.

Quand l'utiliser ?

La méthode Scrum est particulièrement indiquée aux processus de développement de logiciels qui demandent d'ajouter de nouveaux produits ou fonctionnalités et de les livrer rapidement. Dans le cadre des méthodes traditionnelles en cascade pour ces tâches, le travail peut être divisé en segments qui peuvent être soumis à des délais manquants ou à un ajout incessant de fonctionnalités.

Mais avec la méthode Scrum, chaque sprint aura la même longueur prédéterminée ; il n'y a pas de prolongation s'il semble que les activités prennent plus de temps que prévu. Cela facilite la planification et l'évaluation des progrès, car il est facile de voir si vous êtes sur la bonne voie. Cependant, vous devez faire attention lorsque vous divisez les tâches en segments pour ces sprints ; gardez les objectifs de chaque itération bien définis et ne modifiez pas les exigences au milieu du sprint.

Si vous avez un projet complexe avec des exigences vagues qui doivent être rationalisées, le cadre clairement défini de Scrum et les examens fixe de l'avancement des projets vous aident à garder le contrôle de chaque aspect du développement. S'il y a une forte probabilité que des changements soient nécessaires pendant le processus de développement, Scrum propose souvent les meilleures solutions pour gérer ces modifications sans interruption.

Kanban

Qu'est-ce que c'est ?

La méthode Kanban est une option de plus en plus populaire qui offre un certain nombre de différences clés par rapport à la méthode Scrum. Conçue par un ingénieur de Toyota pour améliorer l'efficacité, elle a été créée à l'origine pour faciliter les stratégies de fabrication juste à temps, mais s'est également avérée très utile pour le développement de logiciels. Elle est basée sur les flux de travail et la planification, l'objectif central étant un tableau qui visualise le flux de travail du projet et montre à quelle étape du processus se trouve chaque tâche, chacune ayant sa propre carte.

Quels sont les avantages ?

Une caractéristique clé de Kanban est sa capacité à voir en un coup d'œil l'état de l'ensemble du projet et voir ce qui a été terminé, ce qui est actuellement en cours et quels éléments doivent encore commencer.

Il encourage les équipes à limiter le nombre de tâches qui se déroulent simultanément et à faire passer rapidement les éléments de l'idéation à la réalisation. Les équipes doivent fixer une limite au nombre de cartes qui se trouvent dans la colonne "en cours'' à tout moment, ce qui évite la surcharge et aide les développeurs à se concentrer sur les domaines clés à prioriser. Cela maintient un flux de travail clair, car chaque carte du tableau se voit attribuer une priorité, et lorsqu'une carte passe de l'état "en cours" à "terminé" , la tâche suivante la plus urgente de la liste est avancée.

La méthode Kanban souligne l'importance d'une livraison continue et de l'amélioration. En se réunissant périodiquement - mais pas nécessairement selon le même horaire fixe qu'avec Scrum - les équipes peuvent identifier les obstacles qui bloquent les processus et discuter des changements à apporter, qui devraient ensuite être reflétés sur le tableau Kanban. Cela devrait garantir que les activités visent toujours à être aussi rationalisées que possible, mais des ajustements sont apportés progressivement, sans changement majeur soudain dans le fonctionnement des projets.

Quand l'utiliser ?

En raison de sa focalisation sur les flux de travail et le débit, la méthode Kanban est souvent la meilleure solution pour les projets susceptibles d'impliquer un grand nombre de petites activités pouvant surgir de manière plus ponctuelle. Donc, si le travail est basé sur l'offre, comme la résolution de problèmes ou de bogues dans les logiciels de production existants, la méthode Kanban est souvent la meilleure option.

Les projets pour lesquels il n'y a pas de gros travail en retard à rattraper, y compris des tâches discrètes et dont l'objectif à long terme est mal défini ou n'ont pas de définition claire de ce que veut dire « terminé », peuvent tous bénéficier d'une approche Kanban.

Les rôles des membres de l'équipe sont moins rigides qu'avec la méthode Scrum, aucun individu n'assumant la responsabilité d'aucune étape du développement du projet ou ne rendant compte de la performance de l'équipe. En revanche, l'équipe travaille ensemble, les tâches étant assignées comme il convient et enregistrées sur le tableau. Par conséquent, cette méthode est idéale si vous ne savez pas exactement à quelles tâches vous serez confronté.

N'ayez pas peur de d'essayer

Bien que Scrum et Kanban soient les méthodes agiles les plus connues et les plus utilisées, elles sont loin d'être les seuls frameworks disponibles. Extreme Programming, Crystal et le développement axé sur les fonctionnalités sont quelques-unes des autres options.

Rien ne vous empêche non plus d'adopter une approche hybride ou d'expérimenter plusieurs frameworks. Cela vaut la peine de prendre le temps d'étudier toutes les options pour en trouver une qui soit particulièrement adaptée à votre façon de travailler et à votre culture d'entreprise. Et bien sûr, quel que soit le cadre que vous choisissez, il ne sera efficace que si vous vous y tenez, donc la discipline est vitale quelle que soit l'approche que vous adoptez.

Accédez aux dernières connaissances commerciales en informatique

Avoir accès

Tech Insights for Professionals

Les derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du IT

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés.

Commentaires

Rejoindre la conversation…