Qu'est-ce que la Blockchain — Plus qu'un faire-valoir de la cryptomonnaie ?

Tech Insights for Professionals

Tech Insights for ProfessionalsLes derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du IT

mardi 20 février 2018

Développée à des fins de gestion et de transaction du Bitcoin, la Blockchain est maintenant un système familier des marchés financiers. Mais, a-t-elle des applications plus importantes ?

Article

Qu'est-ce que la Blockchain ?

Développée à l'origine pour gérer et traiter la monnaie virtuelle, le Bitcoin, la Blockchain est devenue une monnaie d’échange sur les marchés boursiers. Les algorithmes de cette technologie permettent aux cryptomonnaies d'être échangées électroniquement à l'aide d'une « technologie des registres distribués » (DLT) — un réseau d'ordinateurs — plutôt que d'un registre central, comme dans la négociation de devises traditionnelle.
Fait important, chaque « bloc », ou transaction forme un lien indélébile se connectant à tous les blocs précédents pour créer une chaîne chronologique agissant comme un enregistrement de transaction complet, précis et infalsifiable.

A quoi sert la Blockchain ?

Parce que le processus de Blockchain ne demande pas de tiers pour traiter ou stocker les paiements, c'est la plate-forme de transaction parfaite pour le Bitcoin — et offre l'avantage de simplifier les opérations commerciales pour toutes les personnes impliquées. Les utilisateurs eux-mêmes valident les transactions qui, à leur tour, sont vérifiées et relayées par d'autres utilisateurs de cryptomonnaie et partagées par tous les nœuds sur un réseau particulier comme un historique complet et transparent.

C'est déjà un outil familier pour les institutions financières qui suscite l'intérêt d'autres secteurs désireux d'exploiter sa rapidité et sa polyvalence. Un groupe de banques internationales s'est récemment associé à UBS pour tester un projet de trésorerie numérique utilisant la technologie Blockchain pour traiter les règlements de back-office plus rapidement et de manière plus rentable. Certains suggèrent que la technologie pourrait également être adaptée à d'autres systèmes non financiers, par exemple le vote ou la validation des droits de propriété.

En théorie, la technologie Blockchain pourrait générer d'innombrables milliards de dollars dans le monde entier en simplifiant et en accélérant les transactions. Les systèmes DLT permettent aux entreprises et aux banques de rationaliser leurs opérations internes, de réduire le personnel et de limiter le risque d'erreurs. Une plus grande transparence se traduira également par des économies dans la lutte contre le blanchiment d'argent.

La Blockchain est le moteur des start-ups spécialisées dans la technologie

À bien des égards, la Blockchain est une perturbatrice classique, née de la nécessité de faire les choses différemment, notamment dans la manipulation d'un nouveau type de monnaie. En tant que telle, elle est devenue une proposition intéressante pour les start-ups technologiques dans des domaines de pointe de l'innovation tels que l'Internet des objets (IdO).

Spécialiste du stockage Cloud, Storj développe un réseau de stockage Cloud alimenté par une Blockchain offrant une sécurité accrue grâce à un système décentralisé — avec en prime la possibilité de louer les réseaux non utilisés, façon Airbnb.

Même certains des grands acteurs du marché s’intéressent de près à la Blockchain. En 2015, Microsoft a formé un partenariat avec la société ConsenSys avant d'annoncer la technologie Blockchain Ethereum, sur Microsoft Azure, en tant que service (EBaaS) pour fournir aux développeurs un environnement simple, basé sur le Cloud. Ces entreprises développent également un système d'identité open source basé sur la Blockchain.

Les enjeux liés à une plus large adoption de la Blockchain

Malgré le développement accéléré de la Blockchain, elle a encore un long chemin à parcourir avant qu'elle ne prenne sa place auprès de la technologie grand public, des améliorations sont encore à prévoir et des questions réglementaires devront être résolues avant que les grands livres comptables de Blockchain ne soient reliés aux réseaux d'entreprises existants.

La sécurité demeure une préoccupation. La Banque d'Angleterre a déjà fait savoir que des recherches supplémentaires sont nécessaires avant de pouvoir utiliser un DLT « sans compromettre la capacité d'une banque centrale » de contrôler sa monnaie et de sécuriser le système contre les attaques systémiques.
Il se peut que la force principale de la Blockchain, son format décentralisé, remette en question son aptitude à être utilisée de façon plus large. Comme il s’agit d’un système distribué, qui serait chargé de le maintenir, de valider ses opérations et de gérer la surveillance ?

Cependant, la demande de services basés sur la Blockchain est en croissance constante et son potentiel est pratiquement illimité. Il faudra attendre encore avant de voir la technologie DLT adoptée plus largement, mais avec l’afflux d’argent dont bénéficient les start-ups de Blockchain, il se pourrait que cette technologie devienne, à un moment donné, une réalité pour le grand public.

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés. Pour consulter plus de contenu Informatique, cliquer ici.

Commentaires

Rejoindre la conversation…

Retour haut de page