La paravirtualisation est-elle une alternative viable à la virtualisation complète ?

{authorName}

Tech Insights for ProfessionalsLes derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du IT

lundi 28 mars 2022

Qu'est-ce que la paravirtualisation et quand devez-vous envisager de la déployer dans votre entreprise ?

Article 5 Minutes
La paravirtualisation : une alternative viable à la virtualisation complète ?
  • Accueil
  • IT
  • Data Center
  • La paravirtualisation : une alternative viable à la virtualisation complète ?

La virtualisation fait désormais partie intégrante de la boîte à outils de tout professionnel de l'informatique. Elle offre une solution pratique et rentable pour de nombreux cas d'utilisation informatique clés et, pour de nombreuses entreprises, elle est devenue un pilier de la manière dont elles développent et mettent à jour leurs applications critiques.

Cependant, la virtualisation complète a ses inconvénients. Elle peut nécessiter des coûts initiaux importants, et peut également créer des problèmes de sécurité, de disponibilité et d'évolutivité. Par conséquent, de nombreuses entreprises peuvent envisager de se tourner vers d'autres options pour certains cas d'utilisation où un déploiement de virtualisation complète ne convient pas. Une réponse courante à ce défi est la paravirtualisation.

Mais qu'est-ce que la paravirtualisation, quand les entreprises doivent-elles envisager de l'utiliser, et peut-elle vraiment être une alternative viable à une solution complexe de virtualisation complète ?

Qu'est-ce que la paravirtualisation ?

La virtualisation fait référence à la création d'une ressource informatique virtuelle, par opposition à une ressource physique. Elle peut être utilisée pour exécuter un système d'exploitation (OS), un serveur, un bureau, un dispositif de stockage ou un réseau. La paravirtualisation, quant à elle, est un type spécifique de virtualisation qui, tout en utilisant bon nombre des mêmes concepts que les solutions de virtualisation traditionnelles, diffère dans la manière dont les différents composants de l'outil interagissent.

Dans un environnement de virtualisation complète, le système d'exploitation invité est isolé de la machine virtuelle par le matériel et la couche de virtualisation, il n'a donc aucune interaction directe avec l'hyperviseur. En revanche, dans la paravirtualisation, le système d'exploitation invité se connecte directement à l'hyperviseur sans utiliser d'autres applications ou logiciels. Parmi les exemples familiers de l'approche de paravirtualisation figurent VMWare et Xen.

Elle permet à plusieurs systèmes d'exploitation différents de fonctionner sur le même ensemble de matériel en partageant efficacement les ressources telles que la puissance de traitement et la mémoire. L'objectif est d'améliorer les performances afin d'effectuer des opérations qui, traditionnellement, se sont avérées difficiles à réaliser dans le cadre d'une virtualisation complète.

Les avantages de la paravirtualisation

L'un des principaux avantages de la paravirtualisation est l'augmentation de la vitesse. Comme le système d'exploitation est en interface directe avec l'hyperviseur, sans étapes supplémentaires, l'expérience est plus fluide et plus rapide.

Pour faire une analogie, pensez à la virtualisation complète comme si vous essayiez de vous orienter dans un pays étranger en utilisant uniquement une application de traduction. Cela fonctionne et vous arriverez à destination, mais le processus peut être lent car vous et vos interlocuteurs devez communiquer indirectement via l'application.

La paravirtualisation, en revanche, revient à pouvoir parler couramment la langue locale. Elle supprime le besoin d'un intermédiaire (l'application) et vous permet de communiquer directement afin d'obtenir les informations dont vous avez besoin. Bien que l'utilisation d'un traducteur soit plus facile et que l'apprentissage de la fluidité demande beaucoup d'efforts supplémentaires, les avantages peuvent en valoir la peine à long terme.

Concrètement, cela peut se traduire par des migrations de logiciels plus rapides, une meilleure utilisation des ressources, une réduction des coûts énergétiques et des sauvegardes plus simples.

Les inconvénients de la paravirtualisation

Si tout cela vous paraît intéressant, vous vous demandez peut-être pourquoi vous ne déploieriez pas la paravirtualisation en permanence. Cependant, cette technologie présente plusieurs inconvénients qui peuvent réduire son efficacité globale. Pour revenir à l'analogie de la traduction ci-dessus, il peut être difficile et long d'apprendre la langue à un degré suffisamment fort pour être utile, et les gains peuvent varier en fonction de la fréquence à laquelle vous voulez l'utiliser, et dans quel but.

Par exemple, alors que la paravirtualisation promet généralement des gains de performance importants, les résultats réels peuvent varier considérablement. Les facteurs qui entrent en ligne de compte sont la charge de travail et le type d'application que vous exécutez, ainsi que l'hyperviseur et le système d'exploitation utilisés.

Pour utiliser la paravirtualisation avec succès, vous aurez besoin d'un hyperviseur approprié et d'un système d'exploitation modifié capable d'interagir avec lui par le biais d'hyperappels. Les systèmes d'exploitation non modifiés peuvent ne pas fonctionner avec la paravirtualisation, tandis que la dépendance étroite entre l'hyperviseur et le système d'exploitation peut être rompue par les mises à jour du système d'exploitation.

Par conséquent, il peut être difficile de mettre en œuvre la paravirtualisation à l'échelle de l'entreprise en raison des incohérences de performances et de la nécessité d'une maintenance permanente.

Les considérations de sécurité doivent également être prises en compte. Certains experts en sécurité suggèrent qu'une connexion directe entre le système d'exploitation et l'hyperviseur peut exposer votre réseau à un plus large éventail de menaces, tout en ayant un impact sur vos cas d'utilisation et le type de données auxquelles il a accès.

Quand pouvez-vous utiliser la paravirtualisation ?

En raison de ces défis, la plupart des entreprises considèrent la paravirtualisation comme une solution de niche qui doit être réservée à quelques scénarios clés, dans lesquels les avantages en termes de performances l'emportent sur les inconvénients.

Par exemple, on trouve souvent des solutions de paravirtualisation dans des cas d'utilisation tels que :

  • Solutions de reprise après sinistre
  • Migration des données entre différents systèmes d'exploitation
  • Gestion des capacités
  • Séparation des environnements de test et de développement

En outre, la paravirtualisation peut également être utilisée pour maintenir des charges de travail héritées ou des applications hautement personnalisées qui restent dépendantes de solutions matérielles plus anciennes, bien que ce scénario devienne de plus en plus niche à mesure que les entreprises modernisent leurs systèmes.

Tech Insights for Professionals

Les derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du IT

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés.

Commentaires

Rejoindre la conversation…