5 étapes pour calculer facilement le coût des capitaux propres avant impôt

{authorName}

Finance Insights for ProfessionalsLes derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du Finance

jeudi 22 avril 2021

Le calcul du coût des capitaux propres peut sembler compliqué, mais il peut être décomposé en cinq simples étapes. Lisez la suite les découvrir.

Article 4 Minutes

L'une des étapes les plus importantes tant pour investir intelligemment que pour lever des capitaux pour une entreprise est de comprendre le coût des capitaux propres. C'est une autre façon de décrire le taux de rendement dont un actionnaire aura besoin pour investir dans une entreprise. Le calcul après impôt est assez simple, car il utilise simplement des chiffres après impôt. Mais que se passe-t-il si vous souhaitez élaborer une option avant impôt?

Voici une méthode facile : le coût des capitaux propres après impôts ÷ (1 - taux d’imposition). Vous l'avez peut-être déjà utilisée, ou du moins en avez-vous entendu parler. Le seul problème est que le résultat est assez inexact. Tous les calculs du coût des capitaux propres avant impôt sont des estimations, mais celui-ci est particulièrement approximatif car il ne prend pas en compte un vaste éventail de facteurs.

Alors, comment calculer le coût avant impôt des capitaux propres ? Voici nos cinq étapes pour le faire aussi simplement que possible :

1. Calculez le coût de vos capitaux propres après impôt

C'est le chiffre le plus facile à calculer. La formule du modèle d'évaluation des actifs financiers ou Capital Asset Pricing Model (CAPM) est la suivante :

Coût des capitaux propres = taux de rendement sans risque + bêta x (taux de rendement du marché - taux de rendement sans risque)

Vous pouvez généralement trouver le taux de rendement sans risque en regardant les chiffres de votre gouvernement. Aux États-Unis, par exemple, un bon du Trésor à dix ans peut être utilisé, ce qui vous fournira le rendement sur dix ans.

Le coefficient bêta est une mesure du risque de l’investissement, qui dépend de la société dans laquelle il est investi. Tout chiffre supérieur à 1 signifie que l’actif est plus volatil que l’ensemble du marché, tandis qu’un chiffre inférieur à 1 signifie qu’il est moins volatil.

Enfin, vous avez besoin du rendement attendu du marché, qui est simplement le rendement moyen des investissements sur le marché, généralement au cours des dix dernières années. Là aussi, vous pouvez utiliser des indices de votre pays, comme le S&P 500 aux États-Unis.

2. Faire quelques calculs / hypothèses de base

Nous avons maintenant besoin de quelques chiffres supplémentaires. Le coût de votre dette avant impôt correspond essentiellement au taux d'intérêt payé sur vos dettes ; vous pouvez faire la moyenne si vous avez contracté plusieurs prêts. Ensuite, vous avez besoin de votre coût des capitaux propres après impôt, que nous avons calculé ci-dessus, et du taux d'imposition.

Enfin, calculez votre ratio d'endettement, qui est déterminé en divisant la valeur de toutes vos dettes par la valeur de tous vos actifs et en transformant les résultats en pourcentage. Ensuite, mettez toutes ces données dans la formule suivante :

Coût de la dette avant impôt x (1 - taux d'imposition) x proportion de la dette) + (coût des fonds propres après impôt x (1 - proportion de la dette)

Le pourcentage qui en résulte est votre coût moyen pondéré du capital après impôt (WACC); le taux que votre entreprise devrait payer en moyenne à tous les porteurs d'obligations, afin de financer vos actifs.

3. Calculer vos DCF

L'étape suivante consiste à déterminer vos flux de trésorerie actualisés ou Discounted Cash Flow (DCF), qui utilisent un taux d'actualisation pour déterminer la valeur actuelle des flux futurs. Étant donné que vous le ferez probablement sur plusieurs périodes, décidez quelles seront ces périodes. Ensuite, vous pouvez utiliser la formule :

Flux de trésorerie ÷ (1 + WACC)

Cela vous donnera votre DCF. Vous pouvez effectuer cette opération plusieurs fois sur différentes périodes pour obtenir plus de DCF, ce qui sera utile pour l'étape suivante. Ceci est expliqué plus en détail sur le site du Corporate Finance Institute.

4. Calculez votre VAN

Votre valeur actuelle nette est la différence entre la valeur de l'argent que vous investissez et la valeur des flux de trésorerie que vous obtiendrez de cet investissement sur une période donnée. Il existe des méthodes compliquées pour résoudre ce problème, mais pour nos exigences, nous pouvons en utiliser une extrêmement simple au détriment d'un peu de précision :

DCF - la valeur de l'investissement du jour

Par exemple, si vous avez investi 100 $ et vos DCF sur une période d'un an équivalent à 550 $, votre VAN serait de 450 $. Pour plusieurs périodes, il existe une formule un peu plus compliquée, que vous pouvez trouver sur Investopedia.

5. Intégrer le tout

Maintenant que nous avons tous ces chiffres, nous pouvons les intégrer dans une formule qui nous donnera le coût avant impôt. Malheureusement, c'est beaucoup plus difficile que vous ne le pensez. Il est pratiquement impossible de gérer ces nombreuses formules compliquées, en particulier lorsque vous travaillez avec plusieurs DCF. Ce n’est pas non plus une hyperbole ; La théorie de Galois rend la résolution littéralement impossible s'il y a plus de quatre DCF.

Heureusement, vous pouvez trouver un fichier Excel téléchargeable qui fera le travail à votre place. Pour contourner la théorie de Galois, le créateur fournit des instructions vous montrant comment utiliser la fonction de «recherche d’objectif» d’Excel pour obtenir un résultat précis.

 

Finance Insights for Professionals

Les derniers rapports et articles de thought leadership pour les professionnels du Finance

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés.

Commentaires

Rejoindre la conversation…