Les cigarettes électroniques sur le lieu de travail

Les cigarettes électroniques sur le lieu de travail

Le tabagisme a longtemps été interdit dans les milieux professionnels, mais la position de ceux qui « vapotent » ou qui utilisent des cigarettes électroniques est moins claire, ce qui place les employeurs dans une position délicate.

L'impact négatif à long terme du tabagisme sur la santé d'une personne et sur son entourage a contraint les employeurs à restreindre les habitudes des salariés sur le milieu de travail pendant des décennies, ce qui a finalement entraîné une interdiction nationale au Royaume-Uni, et dans de nombreux états américains où les endroits réservés aux fumeurs sont limités.

Cependant, la position sur ces nouvelles cigarettes électroniques est moins claire. L'interdiction du Royaume-Uni ne couvre pas le vapotage ni les appareils électroniques à fumer, mais il est aux employeurs de décider si les professionnels devraient être autorisés à le faire au travail.

De même, comme les cigarettes électroniques sont réglementées État par État aux États-Unis, les entreprises doivent évaluer les conséquences que cela peut avoir sur les différents sites commerciaux et prévoir des mesures pour remédier l'absence de réglementation concernant l'utilisation des cigarettes électroniques.

L'absence de lois et de directives claires peut rendre la situation beaucoup plus délicate pour les employeurs. Après tout, vous ne voulez pas influer sur le moral du personnel, que ce soit en empêchant l'utilisation de cigarettes électroniques pour ceux qui cherchent à abandonner la cigarette, ni les laisser importuner ceux qui ne veulent pas que leur environnement de travail soit affecté.

Alors, que devrait faire votre entreprise pour garder des collaborateurs épanouis ? Notre guide rapide cherche à vous aider à mieux identifier la meilleure approche pour votre entreprise et vos salariés.

Identifiez ce que veulent vos salariés

Il est facile de supposer que tout le monde veut ou non des cigarettes électroniques au bureau, mais n’émettez pas d’hypothèses trop rapides, parlez-en d’abord à votre personnel. Bien sûr, vouloir consulter chaque personne peut être plus facile à faire avec un personnel restreint, mais c'est aussi possible avec les grandes organisations.

Les ressources en ligne vous permettent de rassembler rapidement les avis via un sondage ou une enquête pour comprendre ce que vos employés pensent du sujet. Si vous utilisez un espace partagé avec vos collaborateurs, ou que d'autres professionnels utilisent le même espace que vous, il est important qu'ils soient également pris en compte dans votre décision.

Examinez votre espace de bureau

Est-il facile pour les employés de se rendre dehors ? Vous est-il facile de mettre à disposition une pièce isolée pour les utilisateurs de cigarettes électroniques ? Répondre à ces questions vous aidera à trouver le meilleur compromis, ce qui sera probablement votre solution la plus viable, car il est peu probable que tous vos employés soient d'accord.

Si vous avez des salariés cherchant à arrêter de fumer ou à utiliser des appareils à cigarettes électroniques, la mise à disposition d'un petit espace dans votre bureau, loin de l'endroit où les autres travaillent, pourrait être une solution efficace.

Cependant, si votre espace de travail a un accès facile à une terrasse, un balcon ou d'autres zones à l'extérieur, il ne sera pas difficile d’exiger aux adeptes de cigarettes électroniques d’aller dehors pour « fumer ».

Les directives de santé publique en Angleterre (PHE) sur l'utilisation des cigarettes électroniques dans les espaces publics reconnaissent qu'il n'existe pas de solution universelle. Au lieu de cela, il existe des informations pour aider les entreprises à développer la politique la plus adaptée à leurs employés.

Pensez une situation avec vos clients

En plus des exigences dans votre bureau, vous devez mesurer l'impact négatif que le vapotage peut avoir sur l'image que les clients ont de votre entreprise. Il se peut que votre entreprise ait très peu d'interaction directe avec les clients ou que les employés sortent du bureau pour les rencontrer. Cependant, si vous recevez régulièrement des clients dans votre espace de travail, vous devez réfléchir à la manière dont votre politique relative aux cigarettes électroniques peut les affecter et nuire votre image de marque.

Par exemple, avoir une zone dédiée au vapotage à proximité de la porte où vos clients entrent dans le bâtiment peut ne pas donner une excellente première impression.

Envisager des programmes

La majorité de 2,8 millions d'utilisateurs de cigarettes électroniques est des ex-fumeurs qui sont passés aux appareils pour tenter d’arrêter la cigarette pour des raisons de santé ou financières. Bien que les impacts à long terme du vapotage n'aient pas encore été découverts, de nombreux experts considèrent que les appareils électroniques sont moins nocifs pour les poumons, le cerveau et le cœur que le tabac.

Il n'y a pas non plus de preuve que la vapeur des cigarettes électronique représente un danger pour ceux qui se trouvent à proximité, contrairement aux dangers du tabagisme passif des cigarettes traditionnelles.

Par conséquent, de nombreux employeurs veulent donner l'impression de soutenir les employés essayant d'arrêter de fumer en adoptant des cigarettes électroniques. Il est conseillé de réfléchir à d'autres aides et conseils que vous pouvez proposer. Si le reste de l'entreprise comprend qu'il ne s'agit que d'un programme de soutien, ils peuvent être plus réceptifs aux concessions faites pour faciliter la tâche des gens au travail.

Pensez à la productivité

Alors que les employés travaillant certaines heures ont droit aux pauses spécifiées par leur entreprise, la plupart des entreprises ne permettent pas de pauses-cigarette supplémentaires. Cependant, les fumeurs peuvent prendre des pauses supplémentaires, ce qui peut avoir une incidence sur la productivité des employés. En plus des jours supplémentaires qui sont pris pour des problèmes de santé liés à cette mauvaise habitude, cela peut avoir des implications financières pour les entreprises.

Mettre en place un programme de soutien pour aider les employés à cesser de fumer peut encourager l'utilisation de cigarettes électroniques. Toutefois, si les utilisateurs sont toujours tenus de quitter le bâtiment et de prendre des pauses-cigarette pour le faire, vous aurez un impact continu sur la productivité. D'autre part, l'utilisation de la cigarette électronique sur le lieu de travail pourrait permettre de réduire le nombre de pauses non officielles.

Afin de prendre la bonne décision, vous devez évaluer dans quelle mesure votre entreprise est affectée par les pauses-cigarette, et si les employés considèrent que cela a une incidence sur les niveaux de productivité.

Assurez-vous d’être clair

Comme pour toute politique sur le tabagisme, vous devez vous assurer que les zones où il est possible de fumer sont clairement indiquées. Pour les zones fumeurs, il existe des règles strictes que vous devez respecter afin de vous assurer que votre entreprise est conforme. Cependant, vous n'avez pas besoin d'en faire autant avec le vapotage sur le lieu de travail, mais assurez-vous que votre politique est claire.

Il est conseillé d'installer des panneaux pour les zones désignées, avoir une rubrique sur l'intranet de l'entreprise ou simplement vous assurer que chaque employé connaît les implications de votre politique.

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés. Pour consulter plus de contenu RH, cliquer ici.

Insights for Professionals