Le hashtag est-il mort ?

Le hashtag est-il mort ?

Les marketeurs ont utilisé les hashtags pour attirer les followers pendant des années, mais les statistiques montrent que leur efficacité pourrait être sur le déclin. Cela signifie-t-il que le hastag est mort ?

Twitter a popularisé l'utilisation des hashtags il y a presque dix ans, et ils se sont répandus pour devenir un élément important du marketing des médias sociaux. S'abonner aux meilleurs hashtags - ou commencer le vôtre - est devenu un excellent moyen de booster la notoriété d'une marque, d'augmenter l'engagement et même d'améliorer les taux de conversion. Le hashtag, une gloire déchue ?

De récentes statistiques ont montré que l'efficacité des hashtags a peut-être diminué, et les grandes marques s'en aperçoivent. Cette désaffection a pu être observée lors du 51e Super Bowl ; un événement sportif qui a été pendant des années un axe majeur pour les annonceurs. Ce jeu est l'un des événements sportifs les plus regardés en Amérique, ce qui en fait une fantastique vitrine pour les marques.

Cette année, un rapport MarketingLand a analysé les publicités du Super Bowl et a révélé que sur 66 publicités affichées, seules 20 d’entre elles comportaient des hashtags. Cela représente environ 30 pour cent, soit une baisse continue de l'utilisation des hashtags dans les publicités du Super Bowl.

L'utilisation de cette tactique a atteint son apogée en 2014, lorsque 57 pour cent des publicités du Super Bowl comprenaient des hashtags. Cette tendance a diminué de 50 pour cent il y a 3 ans, puis est retombée à 45 pour cent l'année dernière. C’est cette année que la baisse la plus importante a été enregistrée dans l'utilisation des hashtags. C'est également la première année que les URL (39 pour cent) sont de nouveau plus utilisées que les hashtags dans les annonces.

Pourquoi cela ?

Une société - Venngage - a analysé plus de 137 000 tweets et a peut-être trouvé la réponse. Elle pense que le problème vient du fait qu'il existe une surabondance de comptes Twitter douteux qui donnent aux données présentes sur les médias sociaux un caractère erroné.

Sur tous les tweets que Venngage a analysé, seuls 35,5 pour cent étaient vrais. Il est évident qu'il n'y a aucun moyen d'en être sûr, mais cette entreprise a identifié 56,9 pour cent de comptes « douteux » en raison d'un nombre anormalement élevé d'abonnés/abonnements et des habitudes inhabituelles de partage ou d'utilisation du like. Par ailleurs, 7,6 pour cent des comptes que Venngage a analysés étaient des comptes ZeroSpam, aussi connus sous le nom de « retweet farms ».

Cela signifie-t-il que l'utilisation des hashtags est désormais obsolète ?

Pas nécessairement. Ils peuvent encore être utilisés pour générer un engagement en ligne, et, dans de nombreux cas, ils sont jugés très efficaces. Regardez la récente investiture du président Trump, par exemple : au total, elle a généré environ 15 millions d'engagements de médias sociaux.

Plusieurs hashtags y ont joué un rôle clé. Par exemple, #womensmarch a généré 7,3 millions d'engagements, alors que #inauguration a généré 2,6 millions. Il est évident que le hashtag n'est pas mort, loin de là. Cependant, il semblerait que son efficacité diminue, et les marketeurs doivent en tenir compte lors de la planification de leurs stratégies.

Insights for Professionals propose un accès gratuit aux dernières tendances sur le leadership éclairé de marques mondiales. Nous proposons une suscription de grande envergure en créant et en recueillant du contenu spécialisé pour les professionnels de haut niveau. Pour en savoir plus sur le contenu marketing, veuillez cliquer ici.

Insights for Professionals