Les 6 exemples de microgestion efficace et nécessaire

Les 6 exemples de microgestion efficace et nécessaire

La microgestion n'est pas toujours une technique négative et peut s'avérer bénéfique dans un certain nombre de circonstances différentes. Comprendre quand la microgestion est acceptable peut vous permettre de mieux gérer votre équipe.

Tous les managers doivent organiser le travail quotidien de leurs salariés d'une manière ou d'une autre afin de s'assurer que les tâches sont effectuées à la date prévue et de la façon qui convient. Cependant, certains peuvent aller un peu loin et finir par tout microgérer, ce qui peut avoir un certain nombre d'effets négatifs sur le personnel.

Malheureusement, il n'est pas possible de donner aux salariés une autonomie complète sur tous les aspects de leur travail et il y a des cas où la microgestion est la meilleure, voire l’unique option. Même si cela est frustrant pour le personnel, en lui expliquant pourquoi vous jouez un plus grand rôle dans ses tâches, vous contribuez à limiter l’amertume, empêcher la baisse de productivité et éviter une rotation généralisée du personnel.

Bien que toutes les tâches n'exigent pas à tout moment que le manager surveille les moindres faits et gestes, voici quelques exemples où il peut s’avérer rentable de faire de la microgestion et de garder un œil sur les activités qui génèrent des profits.

Périodes d'incertitude

Si une entreprise traverse une période difficile ou d'incertitude, il peut être important de microgérer votre équipe pour s'assurer que tout le monde sait qu'il existe un plan qui améliorera la stabilité de l'organisation. Ne pas maintenir le cap peut non seulement causer plus de pertes financières pour l'entreprise, mais cela peut aussi signifier que les gens paniquent et commencent à partir, ce qui risque d'aggraver la situation pour ceux qui restent dans l'entreprise.

Dans ce cas, il est vital de faire connaître votre plan à votre équipe, afin qu’elle contrôle mieux sa propre situation et limite les contrecoups négatifs de la microgestion. Mettez en place de nouveaux systèmes vous permettant de suivre le travail et d'évaluer les actions à prendre. Il est également important qu'il y ait des discussions ouvertes afin que vous puissiez aborder des problèmes avec le personnel.

Une nouvelle équipe

L’arrivée de nouveaux salariés dans une entreprise est l'un des cas les plus courants où la microgestion peut être nécessaire. L’accueil de nouveaux salariés dans une équipe implique beaucoup d'éléments, dès la façon dont ils s'intègrent aux équipes existantes jusqu’à la compréhension de leur rôle.

Le simple fait de leur donner toutes les tâches à la fois et de les laisser se débrouiller peut créer du stress, et leur donner l’impression de ne pas être soutenus ni consultés. Au lieu de cela, répartissez-leur les tâches, vérifiez régulièrement leurs progrès et soyez disponible pour aider tous les nouveaux employés à s'installer et se sentir heureux dans leur rôle.

Le comportement inadapté des salariés

Si un membre du personnel ne réussit pas toujours au mieux de ses capacités, en laissant le travail inachevé ou en se comportant d'une manière non professionnelle ou offensive, la microgestion d’une telle personne peut limiter les problèmes. Dans ce cas, la microgestion peut garantir qu'il comprenne qu'il n'a pas rempli les exigences portées sur lui et son travail et qu'il doit modifier ces comportements négatifs.

Cela vous permettra également de déterminer si son comportement est susceptible d'être un problème permanent et si vous devez entamer une procédure disciplinaire parallèlement à une nouvelle stratégie de gestion.

Des tâches limitées dans le temps

Les salariés peuvent ne pas toujours comprendre à quel point les contraintes de temps sont importantes pour les projets, ce qui peut signifier que vous devez faire de la microgestion pour vous assurer que tout se passe dans les limites fixées. Même si vous avez insisté sur le fait que les tâches sont urgentes, vous devrez peut-être effectuer un suivi et vous assurer qu'elles sont terminées conformément aux exigences requises.

Comme c’est à vous que revient la responsabilité de mener à bien les projets urgents, vous devez les suivre à chaque étape.

Des nouveaux processus

La mise en œuvre de nouveaux processus au sein d'une entreprise peut être assez difficile, mais ce processus peut être mis à mal si le responsable n’aide pas le personnel à s'adapter aux modifications. Il ne suffit pas d'expliquer simplement le processus et de laisser les gens s'y mettre, car cela peut conduire à des erreurs et certaines personnes peuvent ne pas modifier leur façon de travailler.

La microgestion peut aider à identifier des problèmes, à s'assurer que tout le monde travaille de la même manière et à fournir toute formation supplémentaire qui pourrait être nécessaire. Cela peut finalement faciliter l'intégration rapide des nouveaux processus.

Trop de questions

Si un employé n'est pas sûr de ce qu'il est censé faire, il est probable qu'il pose beaucoup de questions à son manager. Selon Jennifer Selby Long, la fondatrice du groupe Selby, si quelqu'un demande de l'aide, cela pourrait être un signe que la microgestion est la meilleure option pour aider à renforcer la confiance d'un employé.

Découvrez :

  • Comment pouvez-vous redéfinir les tâches ?
  • À quelle fréquence devez-vous communiquer avec le personnel ?
  • Comment pouvez-vous structurer la charge de travail ?

En fournissant une solution à ces questions, vous devriez être en mesure d’aider vos collaborateurs à se remettre sur les rails et faire en sorte qu'ils se sentent plus heureux dans leur rôle.

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés. Pour consulter plus de contenu Management, cliquer ici.

Insights for Professionals