Les 4 erreurs de rédaction à éviter

Les 4 erreurs de rédaction à éviter

Bien rédiger peut s’avérer une tâche difficile, il est donc très fréquent de constater des erreurs. Voici les cinq erreurs les plus fréquentes que les marketeurs doivent éviter.

Une bonne rédaction peut être un énorme atout marketing. Il peut attirer un public, appeler les clients à agir et améliorer la notoriété et la réputation d'une marque. Cependant, la plupart des marketeurs doivent faire face à des rédacteurs qui font parfois des erreurs.

Souvent, celles-ci sont facilement réparables et peu compromettantes. Cependant, il y a quelques faux pas rédactionnels qui sont difficiles à identifier et qui peuvent sérieusement nuire aux performances de votre site Web. Voici les cinq erreurs les plus flagrantes que vous devriez toujours surveiller.

Titres peu percutants

Le titre est la première chose que les utilisateurs verront avant de lire n'importe quel texte ou contenu, il doit donc être fort. Lori Dickey, spécialiste du inbound marketing chez Precision Marketing Group, précise : « Un titre peu percutant n’incitera pas le lecteur à regarder votre contenu sauf s'il tombe sur quelque chose attirant son attention ».

Il est courant de passer à côté d’un titre peu accrocheur dans un texte. Vous devez veiller à écrire des textes de moins de 60 caractères contenant des mots-clés attrayants. Demandez-vous si le public sera captivé par le titre et s’il aura envie de lire la suite, et formulez-le en conséquence.

Ne vantez pas trop votre produit/service

Souvent, le but d’un article est de vendre quelque chose ou de convaincre un public que vos produit ou service valent la peine d'être achetés. Cependant, faire cela de manière trop évidente peut immédiatement décourager un public. Vous ne devez surtout pas commencer votre article par un argument de vente.

Ryan Healy — un rédacteur souvent pris en référence sur Internet — précise que vous devez « parler de tout ce qui va capter l'attention de votre prospect » et l’intéresser à votre travail. Les gens ne lisent pas un article pour acheter quelque chose, ils le lisent pour répondre à une question ou résoudre un problème, ou simplement pour apporter une valeur ajoutée à leur journée. C'est ce que votre article doit refléter.

Fixer des attentes irréalistes

Des expressions telles que « vous ne croirez pas... » et « ... changera votre vie » ont récemment fait leur apparition dans de nombreux titres. Si la promesse de certains résultats est un bon moyen d'amener les gens à lire un article, c'est également une façon maladroite d'amener les gens à s’intéresser à votre contenu et votre marque.

La société de rédaction Stratton Craig recommande de « garder à l'esprit que votre public cible est un groupe de personnes intelligentes qui ne se laisseront pas facilement duper par des promesses ridicules ». Si vous prétendez que vous répondez à une question avec votre contenu, mais que vous ne le faites pas, cela frustrera votre lectorat qui rejettera votre marque.

Rédaction d'articles trop courts ou trop longs

Différents publics répondent bien à différents types de contenu. Vous aurez probablement plus de succès avec des articles courts et amusants qu'avec des articles longs. Cependant, vous pourriez être surpris de savoir à quel contenu votre public est le plus réceptif.

C'est pourquoi Kissmetrics recommande de tester votre article. Essayez de diffuser deux versions différentes d'un article (un long, un court) et voyez lequel est le plus performant. Cela vous donnera une idée plus précise des intérêts de votre public, vous permettant d'adapter votre article à ses demandes.

Insights for Professionals propose un accès gratuit aux dernières tendances sur le leadership éclairé de marques mondiales. Nous proposons une suscription de grande envergure en créant et en recueillant du contenu spécialisé pour les professionnels de haut niveau. Pour en savoir plus sur le contenu marketing, veuillez cliquer ici.

Insights for Professionals