Comment manager et triompher des employés toxiques

Comment manager et triompher des employés toxiques

Vous avez probablement croisé la route d’un employé toxique plus d’une fois au cours de votre carrière professionnelle, vous en avez peut-être même un dans votre équipe en ce moment précis.

De ceux qui colportent des ragots, se plaignent, critiquent et blâment les autres continuellement, de ceux qui distraient, nuisent et plombent votre entreprise.

Tel un trou noir, un employé toxique aspire la vie de tout le monde au bureau, réduisant la productivité, minant le moral et créant une atmosphère générale déplorable. Le problème est que les employés toxiques sont plutôt difficiles à repérer tôt dans le processus d’entretien, parce que s’ils sont conscients de leurs tendances néfastes, ils sont probablement très doués pour garder cela pour eux s’ils le décident.

Le dicton populaire selon lequel « les gens sont embauchés pour leurs talents et renvoyés pour leur comportement » s’avère souvent vrai. Mais si vous ne pouvez pas le remercier, comment éviter qu’un employé toxique n’affecte le reste de vos employés? Comment lui dire d’être plus heureux? Que son comportement nuit à l’ensemble de l’équipe?

De nombreux employés toxiques ne sont pas repérés ou continuent avec leur comportement pour cette raison-même : il est difficile de faire face à un employé toxique. Mais les managers sont aussi trop occupés à s’occuper d’affaires plus urgentes. Dans cet article vous en saurez plus sur :

  • Que faire si vous avez un employé toxique
  • Comment affronter un employé toxique

Que faire si vous avez un employé toxique?

Selon GetVoIP, il existe cinq types distincts d’employé toxique, et chacun requiert un management différent en fonction de la façon dont il affecte le lieu de travail.

Le Désastre ambulant

Ce type d’employé toxique demande constamment de l’aide à ses collègues, mais compte de façon démesurée sur les autres pour réparer ses erreurs, tout en étant plutôt non fiable. Il est typiquement désorganisé, passif, hostile au changement et mine tout le monde par son incapacité cultivée à s’en sortir.

Comment le manager : pour manager de façon efficace quelqu’un affichant ses traits de comportement, lui offrir des formations supplémentaires l’aidera avec les tâches avec lesquelles il a du mal. Introduire un plan d’amélioration des performances à son égard et lui apporter un soutien peut également l’encourager à vouloir être plus efficace dans son travail et le rendre plus conscient de son rôle.

Le Tire-au-flanc

Le tire-au-flanc représente un fléau majeur pour le temps et l’énergie de tous, il aspire tout l’enthousiasme du bureau. Il trouve des façons pour éviter de travailler et ne respecte pas les délais, laissant les autres accomplir le travail à sa place. Il est souvent peu doué pour respecter les délais impartis et perd son temps, alors qu’il devrait être en train de travailler.

Comment le manager : la meilleure façon de faire face à un employé tire-au-flanc est de faire émerger au grand jour son ressentiment caché. Il est évident qu’il n’aime pas son travail, comme il n’a aucune motivation à le réaliser. Il faudrait lui faire part d’attentes très claires sur ce que l’on attend de lui et exiger qu’il prenne ses responsabilités. Il est également utile de le reconnaître et de le récompenser lorsqu’il fait un effort, cela lui donnera en effet quelque chose de motivant dans le futur.

Le Martyre

Le martyre du bureau ne sait souvent même pas qu’il est un martyre, car il ne connaît pas ses propres limites. Il travaille trop pour faire ses preuves, mais crée un déséquilibre dans l’équipe car il aime faire savoir à tous combien il travaille. De plus, il mine souvent la confiance des autres membres de l’équipe tout en se plaignant constamment et en ayant une approche non constructive aux tâches.

Comment le manager : les antidotes à un martyre consistent à déléguer, pour qu’il n’en fasse pas trop et ne craque pas. Promouvez un environnement de travail collaboratif plutôt que compétitif pour que tout le monde se sente sur un même pied d’égalité. Encouragez l’employé à prendre des vacances de temps en temps, tout en mettant en place des mesures de gestion du stress.

Le Mondain

Ne vous laissez pas avoir par ce petit malin ; cette personne marrante, divertissante et meilleure amie de tout le monde peut également être un employé toxique. Il parle souvent fort et vous déconcentre, accaparant beaucoup de votre temps. Son amour des ragots et des drames en interne lui confèrent une approche au travail immature et peu professionnelle.

Comment le manager : ce type d’employé toxique est plus difficile à manager, parce qu’il peut être apprécié de beaucoup. Cependant, lui donner quelque chose sur quoi se concentrer peut l’aider à ancrer ses capacités de communication et à canaliser son énergie dans quelque chose de productif. Définissez des temps de sociabilité spécifiques pour le staff et soyez clair quant au comportement acceptable au sein du bureau.  

Le Sociopathe

L’employé aux tendances sociopathes laisse des traces de destruction partout où il passe. Il cause un environnement hostile, ruine le morale de l’équipe et peut sérieusement endommager la réputation de l’entreprise. Il répète souvent des comportements de harcèlement et montre peu d’égards pour les règles et les protocoles. Il a un problème avec l’autorité et est particulièrement doué pour manipuler et saboter.

Comment le manager : selon le Trades Union Congress, presque un tiers des personnes ont souffert de harcèlement au travail et plus d’une personne sur trois (36%) rapportant avoir subi du harcèlement au travail démissionne en conséquence de cela. En mettant en place des politiques anti-harcèlement strictes au sein de votre entreprise et en créant un environnement sûr et bienveillant, vous pourrez éviter que ceci ne se produise. Documentez avec soin les comportements négatifs et faites confiance à votre instinct. Si vous recevez de nombreuses plaintes concernant le même employé, il est peut-être temps de vous en séparer.

Comment affronter un employé toxique

Avant de tirer des conclusions hâtives et de renvoyer un employé toxique, il faut prendre le temps d’analyser la situation plus en profondeur et d’identifier si quelque chose lui pose problème. Il pourrait tout simplement ne pas comprendre la vision de l’entreprise ou s’être peut-être éloigné des objectifs de votre société.

Cependant, il pourrait également avoir des problèmes personnels ou ne pas se sentir apprécié à sa juste valeur au travail. Si vous voulez que votre entreprise soit plus saine, vous devez trouver le problème à la source au sein de votre entreprise et de votre équipe.

Lorsque vous ne pouvez pas identifier la cause du problème, ou que vous n’avez pas de solution pour y remédier, il pourrait être temps de lui donner un retour direct et d’expliquer les conséquences. Vous devriez informer l’employé que vous analyserez son comportement et lui donnerez du feedback par écrit suivi d’un plan de formation pour qu’il s’améliore.

Si vous avez tout essayé et que l’employé toxique continue d’affecter la productivité de ses collègues et le bien-être au travail, la seule chose qui reste à faire sera de s’en séparer avant qu’il ne cause encore plus de dégâts à votre entreprise, selon le spécialiste du comportement Baird Brightman PhD. S’il n’apporte pas de valeur à votre équipe et ne peut corriger son comportement, vous n’avez pas d’autre choix.

Insights for Professionals vous propose un accès gratuit aux thought leadership les plus récents de marques présentes à échelle mondiale. Nos abonnés bénéficient de contenu spécialisé de haute qualité créé ou regroupé pour les professionnels chevronnés. Pour consulter plus de contenu Management, cliquer ici

Insights for Professionals